Une nouvelle extension pour Zotero: paper machines

La semaine dernière, Jo Guldi, historienne de l’urbain, annonçait la publication en licence open source d’un plug-in pour zotero: paper machines.

Le principe de paper machines est de faire appel à des services en ligne (Many Eyes, DBpedia…) pour visualiser vos textes stockés dans votre bibliothèque Zotero.

Les tests de cette extension montrent parfois une certaine immaturité. Toutefois, il simplifie radicalement la création de certains types de visualisation. Ci-dessous, deux exemples de représentation des documents liés au Comité des Gouverneurs des Banques centrales des États membres de la Communauté économique européenne1 – un comité créé au sein de la CEE en 1964, alors que les Six s’interrogent sur ce que devrait être un début de coopération monétaire dans l’Europe communautaire:

WordCloud Comité des Gouverneurs

WordCloud du Comité des Gouverneurs

Lieux évoqués dans les archives du Comité de 1964 à 1976

Lieux évoqués dans les archives du Comité de 1964 à 1976

Pour la seconde illustration, vous remarquerez le bouton en haut à gauche: paper machines permet non seulement une représentation géographique des lieux évoqués dans ces archives, mais également chronologique.

Paper machines est une très belle illustration de ce qu’est zotero (et de ce qui en fait un logiciel particulièrement intéressant): zotero est une une plateforme, un logiciel permettant de construire d’autres logiciels, le tout pout vous permettre d’exploiter vos données et d’accéder, surtout, à des services qui nécessiteraient une connaissance technique plus importante par ailleurs.

Vous pouvez télécharger paper machines sur github et en profiter pour lire (en anglais) le descriptif de ses fonctionnalités.

  1. Ces documents ont été publiés sur le site de la Banque centrale européenne et regroupent notamment les PV du Comité de sa création aux années 1970 []

Frédéric Clavert

Docteur en histoire contemporaine, Frédéric Clavert a étudié les sciences politiques et l'histoire contemporaine à Strasbourg et à Leeds. Ses recherches touchent aujourd'hui de plus en plus aux sources de l'historien.ne à l'ère numérique. Après cinq ans comme chercheur (Histoire de l'intégration européenne et Humanités numériques) au Centre virtuel de la connaissance sur l'Europe (Luxembourg), deux ans comme ingénieur de recherche pour le LabEx "Ecrire une Histoire Nouvelle de l'Europe", il est enseignant-chercheur à l'Université de Lausanne.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebook

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. 24 octobre 2012

    […] – Sur l’article source du blog Zotero […]

  2. 6 novembre 2013

    […] sa pratique de l’open source, zotero se présente comme une base pour d’autres développements, qui font potentiellement de zotero un logiciel central des pratiques numériques (non […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *