CSL francophone

(Cette page est commune, quoique légèrement modifiée, avec La Boîte à outils des historiens – le texte a été écrit par Franziska Heimburger – l’idée d’origine est aussi de Franziska).

Zotero utilise des styles de citation écrits en  « citation style language » (CSL), tout comme Mendeley ou encore Papers. De nombreux styles sont accessibles via http://citationstyles.org/ et une interface commode sur le site de Zotero vous permet d’identifier des styles selon vos besoins, en utilisant des filtres pour restreindre les résultats. Pour l’immense majorité, ces styles ont été écrit par des bénévoles, enseignants, chercheurs, bibliothécaires, éditeurs, qui les mettent à la disposition de tous.

Une recherche rapide parmi les styles disponibles révèle une domination des publications anglophones et une relative absence des revues et institutions francophones, malgré un nombre important de discussions à ce sujet au fil des années, ainsi que plusieurs initiatives importantes, dont les styles établis pour la revue Tracés, le laboratoire LAMOP et la revue Invisu. La Boîte à outils a également mis à disposition un style écrit pour les besoins des étudiants en master de recherche histoire à l’EHESS.

Aperçu du site CSL francophone

Aperçu du site CSL francophone

En collaboration avec La Boîte à outils des historiens, nous vous proposons désormais une plateforme pour centraliser les besoins en écriture de nouveaux styles. Il s’agit d’un outil d’accompagnement à l’écriture de styles qui ne cherche pas à se substituer au dépôt de styles mentionné ci-dessus, mais plutôt de les alimenter avec les styles crées, afin d’y inclure plus de styles pour les besoins français.

Voici un screencast qui montre de manière synthétique comment cet outil nous servira à faire converger les efforts de codage de styles en réunissant des utilisateurs qui ont besoin de styles pour rédiger leurs travaux et des individus sachant les coder.

Il s’agit donc essentiellement d’un processus en trois étapes :

  1. Signalisation d’un besoin de style avec l’établissement d’une fiche dite « card », accompagnée d’un maximum de renseignements : recommandation aux auteurs (lien ou document attaché), style existant le plus proche du style demandé, listing des différences entre le style existant et le style demandé.
  2. Codage d’une première version du style qui sera attachée à la fiche et ensuite testée par des utilisateurs, afin de l’améliorer.
  3. Etablissement d’une version définitive du style qui a vocation à être versée dans le dépôt de style mentionné en introduction

Nous comptons organiser des séances d’échange autour du codage en csl pour ceux qui s’intéressent à la question – cela permettra d’élargir le cercle, pour l’instant encore assez restreint, d’individus qui peuvent effectuer les codages nécessaires en étape deux et trois. Vous pouvez laisser vos coordonnées afin d’être tenu au courant de ces initiatives.

Une mise en garde, cependant : cette plateforme vise explicitement la création de styles répondant à un cahier de charges précises, pour une revue, une maison d’édition, une institution (dans le cadre des normes exigées pour les thèses, par exemple). Nos expériences montrent qu’il y a relativement peu de consensus sur les conventions de citation et de bibliographie, même à l’intérieur des SHS en France et toute tentative de créer un style « généraliste » se heurte en général à la multitude de variantes subtiles.

Si, pour vos propres besoins, vous cherchez à disposer d’un style personnel qui ne serait pas celui d’une revue, d’une maison d’édition ou d’une institution, nous vous invitons à vous tourner vers l’excellent tutoriel de Thomas Lienhardt qui vous permettra d’adapter un des styles issue de notre plateforme à vos propres préférences.

Frédéric Clavert

Docteur en histoire contemporaine, Frédéric Clavert a étudié les sciences politiques et l'histoire contemporaine à Strasbourg et à Leeds. Ses recherches touchent aujourd'hui de plus en plus aux sources de l'historien.ne à l'ère numérique. Après cinq ans comme chercheur (Histoire de l'intégration européenne et Humanités numériques) au Centre virtuel de la connaissance sur l'Europe (Luxembourg), deux ans comme ingénieur de recherche pour le LabEx "Ecrire une Histoire Nouvelle de l'Europe", il est enseignant-chercheur à l'Université de Lausanne.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebook