Les moteurs de recherche intégrés à Zotero

Braunschweig Lichtparcours « Evokation in Rot » – Tobias Franz CC BY – https://www.flickr.com/photos/99385036@N06/27703537331

Nous avons déjà mis les mains sous le capot de Zotero avec les billets Zotero et les DOIs et Quand le convertisseur web ne convertit plus… concernant les convertisseurs et les DOI. Nous vous proposons aujourd’hui de rouvrir le capot, pour découvrir ou faire mieux connaissance avec une fonctionnalité qui pourrait vous devenir indispensable : les moteurs de recherche intégrés à Zotero.

Sommaire

Introduction

Vous n’avez peut-être jamais entendu parler des moteurs de recherche intégrés à Zotero, alors voilà, en deux mots, ce que c’est. Lorsque vous consultez une entrée de votre bibliothèque Zotero, vous pouvez essayer de localiser le texte intégral en cliquant sur le menu « Localiser » symbolisé par une petite flèche verte en haut à droite du panneau central de Zotero. Nous allons vous montrer que ce menu peut également vous rendre d’autres services.

Le menu « Localiser »

Le menu « Localiser » est contextuel et donne accès à différentes fonctionnalités en fonction des caractéristiques du document Zotero sélectionné (présence d’une URL, d’un fichier joint, etc.). Son fonctionnement est détaillé dans la documentation Zotero : Menu Localiser.

On peut distinguer 2 zones dans ce menu.

  • La partie supérieure concerne l’affichage du document, qu’il s’agisse d’accéder au document en ligne à partir de son URL, d’ouvrir le fichier joint ou d’afficher l’emplacement du fichier joint dans une fenêtre de l’explorateur de fichiers.
  • La partie inférieure, celle qui va nous intéresser aujourd’hui, concerne les options de recherche automatique des documents à partir de leurs informations bibliographiques, dans différents systèmes. Notez que l’affichage de ces fonctionnalités de recherche est également contextuel : un moteur de recherche effectuant une requête à partir du DOI ne sera pas affiché si le document sélectionné n’a pas de DOI.
copie d'écran - voir légende
Le menu « Localiser » : fonctionnalités d’affichage et de recherche. Le document sélectionné n’ayant pas de DOI, les moteurs utilisant ce champ de recherche ne sont pas proposés.

Les fonctionnalités de recherche du menu « Localiser » sont elles-mêmes de deux ordres : l’option « Rechercher dans la bibliothèque » d’une part et les moteurs de recherche d’autre part.

Rechercher dans la bibliothèque

Si vous êtes membre d’une université ou d’un autre établissement d’enseignement supérieur ou de recherche, vous connaissez déjà probablement la fonctionnalité « Rechercher dans la bibliothèque ». C’est cette option qui vous permet de rechercher le document sélectionné dans votre bibliothèque Zotero dans les ressources souscrites par votre établissement. Cette fonctionnalité utilise un service intermédiaire fourni et administré par votre bibliothèque, le résolveur de liens. Cette option est particulièrement utile pour les ressources pour lesquelles le texte intégral n’est pas disponible par le biais du site de l’éditeur mais par le biais d’un fournisseur tiers. C’est ce qu’illustre l’exemple ci-dessous.

copie d'écran - voir légende
Le paramétrage du résolveur de liens s’effectue dans la rubrique « OpenURL » des Préférences > Avancées > Générales de Zotero,
copie d'écran - voir légende
Une tentative d’accès direct à l’article sur le site de Taylor & Francis aboutit à un péage.
copie d'écran - voir légende
En sélectionnant le document dans la bibliothèque Zotero, puis en cliquant sur « Rechercher dans la bibliothèque » dans le menu « Localiser », une page intermédiaire affichant les options d’accès pour l’université de Bordeaux est automatiquement générée et affichée.

Le texte intégral de l’article est bien accessible aux membres de l’université de Bordeaux, mais par la base de données « Business Source Premier » et non directement sur le site de l’éditeur. Enregistrer le document dans sa bibliothèque Zotero depuis le site de l’éditeur en utilisant le connecteur Zotero ne permet pas d’enregistrer le PDF de texte intégral en même temps. « Rechercher dans la bibliothèque » permet de localiser et de télécharger ce PDF en quelques clics.

Le paramétrage du résolveur de liens de votre institution s’effectue dans les préférences de Zotero, comme cela est détaillé dans la documentation Zotero : Préférences > Avancées et illustré dans la copie d’écran ci-dessus. Un répertoire des URL de résolveur de liens est disponible dans la documentation Zotero : Liste de résolveurs OpenURL, classés par grande région géographique (page en anglais). Si votre établissement n’est pas référencé, contactez votre bibliothèque pour obtenir cette URL. Si vous êtes bibliothécaire et vous souhaitez faire ajouter l’URL du résolveur de liens de votre bibliothèque? Nous pouvons l’ajouter pour vous sur le wiki, il suffit de nous la signaler en commentaire à ce billet (NB: nous ne publierons pas ces commentaires).

« Rechercher dans la bibliothèque » s’avère ainsi le chemin le plus court, le plus direct et le plus fiable entre un document de votre bibliothèque Zotero et l’accès à son texte intégral par le biais de votre bibliothèque, que ce soit sous forme imprimée ou électronique.

Les autres moteurs de recherche

Les fonctionnalités de recherche prises en charge par les moteurs de recherche viennent compléter et étendre les possibilités offertes par « Rechercher dans la bibliothèque », et ce de plusieurs points de vue.

Tout d’abord, s’il n’est possible de configurer qu’une seule URL pour « Rechercher dans la bibliothèque », il n’y a en revanche pas de limitation s’agissant du nombre de moteurs qui peuvent être ajoutés. Si vous avez accès aux abonnements institutionnels de plusieurs organismes, vous pouvez ainsi compléter votre accès principal défini dans « Rechercher dans la bibliothèque » par des accès secondaires, pour lesquels vous utiliserez un moteur de recherche.

Ensuite, les ressources interrogées ne se limitent pas à des bibliothèques : des moteurs vous permettent de lancer une recherche dans Google, Google Scholar ou encore Amazon. Vous pourrez ainsi par exemple identifier des versions de texte intégral mises à disposition sur des sites web personnels.

Enfin, les moteurs peuvent répondre à des besoins plus larges que la localisation du texte intégral, comme par exemple pour compléter des informations bibliographiques, ou encore élargir une recherche bibliographique.

Soulignons en dernier lieu que les fonctions « Rechercher dans la bibliothèque » et les autres moteurs de recherche peuvent être utilisés pour rechercher un seul document à la fois et aussi pour un lot de documents.

copie d'écran - voir légende
11 références sélectionnées pour recherche dans PubMed sur la base du DOI
copie d'écran - voir légende
11 onglets correspondants ouverts dans le navigateur web par la requête du moteur

Les moteurs de recherche dans Zotero : aperçu technique

Sans rentrer dans des spécifications techniques que des développeurs pourront trouver dans la documentation Zotero > Développeurs : Créer des moteurs de recherche OpenSearch (page en anglais), commençons par quelques brefs éléments pour mieux comprendre l’intérêt et le fonctionnement des moteurs de recherche.

Les moteurs de recherche intégrés à Zotero utilisent une URL de requête construite à partir des informations bibliographiques de vos documents Zotero. À l’instar des résolveurs de liens évoqués ci-dessus, certains de ces moteurs utilisent un protocole spécifique, l’OpenURL. Pour le dire très rapidement, une OpenURL est une URL embarquant des informations bibliographiques, construite par un service source à partir d’informations bibliographiques (par exemple un document de votre bibliothèque Zotero) et adressée à un service cible (par exemple un résolveur de liens) en vue de la fourniture d’un service (par exemple un lien pointant vers le texte intégral). Vous trouverez des définitions plus précises dans l’article « Résolveur de liens » de Wikipedia et l’article « OpenURL » de Wikipedia.

Ainsi, d’une façon générale, les moteurs de recherche intégrés à Zotero fonctionneront d’autant mieux s’ils disposent d’informations bibliographiques complètes et exactes pour construire leurs requêtes. C’est une autre bonne raison de veiller à la complétude des informations bibliographiques de vos documents, en les nettoyant manuellement1 et/ou avec l’aide du module complémentaire Zotero DOI manager par exemple. Il est à noter à cet égard que certains moteurs peuvent vous aider dans cette tâche. Si vous disposez de références très lacunaires ou mal structurées, les moteurs intégrés à Zotero « Google » ou « Google Scholar – Title Only » peuvent être un moyen rapide d’accéder à des descriptions plus complètes dans des bases bibliographiques, d’enrichir ainsi les documents de votre bibliothèque Zotero, pour optimiser ensuite les performances d’un autre moteur ou du résolveur de liens. Il convient dans ce cas de choisir, dans la liste de résultats proposée par Google ou Google Scholar, le lien vers le site de l’éditeur de la ressource, vers une base bibliographique ou toute autre source fiable d’information bibliographique.

Signalons enfin que les moteurs de recherche sont écrits en langage JSON2.

Tous les moteurs utilisés par votre instance locale de Zotero sont rassemblés les uns à la suite des autres dans un unique fichier engines.json, enregistré dans le répertoire de données Zotero.

Trouver des moteurs de recherche

Par défaut, Zotero intègre seulement deux moteurs de recherche : Crossref et Google. Plusieurs autres sont disponibles, de façon parfois disparate, comme le montre la liste non exhaustive ci-dessous.

La source principale demeure le dépôt GitHub « zotero-lookup-engines », qui recense la plupart des moteurs développés, principalement par des bibliothèques. Vous y trouverez notamment la nouvelle version des moteurs « Babord + »3 et EPFL, ainsi que les moteurs des universités de Lausanne et de Genève, pour nous en tenir à des exemples francophones.

Mise à jour du 2020-08-20 : les moteurs de recherche dans le Sudoc et dans le catalogue de la BnF sont désormais disponibles dans ce dépôt GitHub : télécharger le moteur de recherche Sudoc, télécharger le moteur BnF.

Les bibliothèques ont pu faire des choix de paramétrage différents. Pour « Babord+ » par exemple, un mode de recherche permettant d’interroger les ressources des cinq établissements participant au réseau documentaire a été privilégié. Tandis que le résolveur de liens paramétré pour « Rechercher dans la bibliothèque » cible les ressources de son établissement, le moteur de recherche élargit la recherche. Les moteurs de recherche « Babord + » sont ainsi particulièrement indiqués pour localiser des chapitres ou des livres disponibles au format imprimé dans un autre établissement du réseau que le sien, comme le montre l’exemple ci-dessous.

copie d'écran - voir légende
En cliquant sur « Rechercher dans la bibliothèque » le système affiche que ce livre n’est disponible ni sous forme numérique ni sous forme imprimée dans les bibliothèques de l’université de Bordeaux
copie d'écran - voir légende
En lançant une recherche avec le moteur « Babord + – Université de Bordeaux », on parvient à localiser une version imprimée disponible dans un établissement voisin accessible, l’université Bordeaux Montaigne.

Installer des moteurs de recherche

Lorsque vous accédez à l’un des moteurs répertoriés dans le dépôt GitHub « zotero-lookup-engines », un mode d’emploi succinct d’installation du moteur est affiché. Trois éléments de la syntaxe JSON nous semblent importants à souligner, afin qu’un copier-coller malencontreux ne vienne pas rendre votre fichier non fonctionnel.

  • Le code correspondant à chaque moteur est séparé par une virgule du code du moteur suivant.
  • Pour le dernier moteur du fichier, il n’y a pas de virgule.
  • Une accolade fermante précède le crochet fermant.
copie d'écran - voir légende
Lorsque vous installez un moteur de recherche depuis le dépôt GitHub « zotero-lookup-engine », un mode d’emploi accompagne le code à intégrer dans votre fichier engines.json – URL du fichier affiché : http://egh.github.io/zotero-lookup-engines/fr.naq.babord_plus_university_bordeaux_montaigne.html

Récapitulons toutes les étapes à effectuer.

  1. Affichez l’emplacement du fichier engines.json depuis les préférences de Zotero : Préférences > Avancées > Fichiers et dossiers > cliquez sur « Ouvrir le répertoire de données », puis, dans la fenêtre de votre explorateur de fichier, ouvrez le dossier locate.
    Pour en savoir plus, consultez les pages suivantes : Documentation Zotero : Le répertoire de données Zotero et Documentation Zotero : Préférences > Avancées > Fichers et dossiers
  2. Fermez Zotero.
  3. Ouvrez le fichier engines.json avec un éditeur de texte comme Notepad++ ou équivalent.
  4. Copiez-collez le code du ou des moteurs à trouver sur le dépôt Github « zotero-lookup-engines ».
  5. Enregistrez et fermez le fichier engines.json.
  6. Ouvrez Zotero.

Si vos moteurs ne s’affichent plus sous le menu « Localiser », votre fichier engines.json comporte très probablement des erreurs de syntaxe qu’il convient de corriger.

Vous trouverez un mode d’emploi détaillé et illustré de toutes ces étapes dans le billet de blog « Zotero, Babord+ et SUDOC ».

Bonus caché : ce bonus n’est pas annoncé dans le sommaire et réservé à ceux qui auront eu le courage de lire ce billet jusqu’au bout ;). Vous trouverez dans le GitHub zfrancophone et au bout des liens ci-dessous des fichiersengines.json compilant différents moteurs et prêts à l’emploi.

Utilisez-vous d’autres moteurs intégrés à Zotero que ceux mentionnés dans ce billet? Avez-vous d’autres usages de ces moteurs? Nous vous invitons à les partager en commentaire à ce billet.

Remerciements à : Alexandre Faure (administrateur du système d’information documentaire à la direction de la documentation – université de Bordeaux) pour la configuration des OpenURL et des moteurs de recherche de Bordeaux et Benjamin Sarcy (Service commun de la documentation – Université Bordeaux Montaigne) pour la configuration des moteurs de recherche dans le Sudoc et le catalogue de la BnF, et la réutilisation partielle du contenu du billet de blog « Zotero, Babord+ et Sudoc » dont il est l’auteur.

Vous retrouverez toutes les ressources citées dans ce billet dans notre bibliothèque de groupe Zotero, dans la collection 2020-05_moteurs, marqueur zfrancophone-moteurs.
Les fichiers supplémentaires à ce billet sont disponibles dans notre dépôt GitHub zfrancophone/zfrancophone-blog.

  1. voir les billets Un été avec Zotero et Nettoyer les références collectées, quelques astuces, ainsi que la documentation Zotero : Ajouter des documents à Zotero > Editer des documents []
  2. Voir pour des détails concernant le langage JSON : FREEMAN, Jonathan, 2019. Focus sur JSON, le format star des échanges de données. In : ELYAN, Jean (trad.), LeMondeInformatique [en ligne]. 3 novembre 2019. [Consulté le 2 avril 2020]. Disponible à l’adresse : https://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-focus-sur-json-le-format-star-des-echanges-de-donnees-76951.html []
  3. Une version propre a été développée pour chacun des établissements du réseau : Babord + – Bordeaux INP, Babord + – Bordeaux Sciences Agro, Babord + – Sciences Po Bordeaux, Babord + – Université Bordeaux Montaigne, Babord + – Université de Bordeaux []

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 19 août 2020

    […] Les moteurs de recherche intégrés à Zotero […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search